IBM signe la charte « Femmes & IA » du Cercle InterElles en faveur d’une IA éthique et inclusive

Paris le 16 mars 2021 – Lors du 20e Colloque du Cercle InterElles qui s’est tenu le 4 mars dernier, en présence d’Élisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, le Cercle InterElles a dévoilé sa charte « Femmes & IA », en faveur d’une IA éthique et inclusive.  

IBM, membre fondateur du Cercle InterElles en 2001, fait partie des tous premiers signataires de cette charte coconstruite avec IBM, qui vise à lutter efficacement contre les risques de biais cognitifs discriminants, dès la phase de conception, pendant la phase d’entrainement, ou lors de l’utilisation de solutions d’intelligence artificielle.

Ce sujet est au cœur des préoccupations d’IBM. En effet, en tant qu’acteur majeur de l’intelligence artificielle, alors que Watson fête le 10ème anniversaire de sa victoire au jeu  « Jeopardy », IBM a été la première société à se manifester et à s’engager sur la question de l’éthique en IA. En 2017, à Davos, IBM a souhaité une transparence totale de l’utilisation de l’IA et l’a rendue particulièrement visible dans une charte. IBM a prolongé cet engagement, en étant le co-lead de l’initiative « Global AI Action Alliance » qui vise à poursuivre le travail pour augmenter l’éthique en IA et réduire les biais.

Dès avril 2019, l’Union européenne a été la première organisation internationale à publier ses lignes directrices sur l’élaboration et la mise en œuvre de standards éthiques de l’intelligence artificielle. Ces standards constituent une feuille de route de référence en matière d’éthique des nouvelles technologies d’IA à l’international. Au-delà de l’implication d’IBM dans le comité d’experts en charge de la rédaction de ce document, IBM est alignée et promeut ces lignes directrices, puisqu’elles reflètent les différents principes qu’IBM a déjà mis en œuvre. Pour IBM, ce n’est qu’en intégrant des principes éthiques dans les applications et les processus d’intelligence artificielle que nous pourrons construire des systèmes fiables, au travers de solutions telles que Watson Openscale et AI Fairness 360 qui permettent la détection et l’atténuation des biais et des discriminations.

"On a un double enjeu, le premier c'est de nous assurer que l'intelligence artificielle n'accentue pas les inégalités, bien au contraire, et le second, c'est de nous assurer qu'on utilise bien les nouvelles technologies, et en particulier l'IA, au service du bien commun, pour avoir un meilleur respect de la diversité, vraiment progresser et faire bouger les lignes sur ce sujet, et c'est une opportunité qui est entre nos mains," déclare Béatrice Kosowski , Présidente IBM France.

La signature de la charte « Femmes & IA » du Cercle InterElles s’inscrit plus largement dans la démarche d’IBM en faveur de la diversité et de la parité dans le secteur des nouvelles technologies.

 

Contacts :

Sandrine Durupt
Communication manager
Mobile :+33 (0)6 70 21 82 10

 

Weber Shandwick pour IBM

Robin Legros / David Boutet

Tél. : + 33 (0)6 68 04 57 83 / +33 (0)6 6 63 45 03 79

ibmfrance@webershandwick.com